Les inspirations

Les meilleurs gâteaux de Pâques, de l’Italie à la Russie

3 min de lecture

Un tour d’Europe des meilleurs gâteaux de Pâques pour accompagner les délicieux œufs en chocolat : brioches italiennes, desserts d’Europe de l’Est…

Dans l’ensemble de l’Europe, les traditions culinaires ne manquent pas pour accompagner les délicieux œufs en chocolat.

Brioches, beignets, entremets… Il y a presque autant de recettes de Pâques que de régions et pays. Des douceurs souvent héritées de coutumes anciennes, à (re)découvrir avec gourmandise. Tour d’horizon des meilleurs gâteaux de Pâques !

La colombe, gâteau de Pâques italien traditionnel

Chez nos voisins transalpins, la colomba est une tradition bien vivace. Cette savoureuse brioche italienne aux fruits confits, semblable au panettone, s’invite encore sur toutes les tables le dimanche de Pâques. En forme de colombe, symbole de paix, elle est moelleuse et recouverte d’un délicieux glaçage aux amandes et noisettes.

Elle était originellement préparée à partir de levain, une coutume perpétuée par la maison Bonifanti, spécialiste des colombes et panettoni depuis 1932. Profitez des fêtes pascales pour goûter à leurs meilleurs gâteaux de Pâques : 

  • Colomba Gran Classica. C’est la recette traditionnelle, élaborée avec des ingrédients de qualité : farine, levain naturel de la maison, œufs de poules élevées en plein air, raisins secs de Smyrne, écorces d’orange et de cédrat confites, vanille de Madagascar et glaçage aux amandes et noisettes entières.

  • Colomba aux morceaux de chocolat. Une version gourmande aux noisettes et aux pépites de chocolat, clin d’œil aux délices piémontais. 

  • Colomba meraviglia. Une « merveille » de colombe, qui saura surprendre les connaisseurs, avec une pâte parsemée d’abricots, papayes et ananas confits.

Les meilleurs gâteaux de Pâques dans les autres pays d’Europe du Sud

Les pâtes briochées sont aussi à l’honneur en Grèce, où l’on se régale du tsoureki, une brioche tressée aromatisée au mahaleb (une épice tirée du noyau d’une variété de cerise sauvage, à la saveur douce-amère) et au mastiha (le mastic), et des koulourakia, à la vanille et à l’orange.

En Espagne, ce sont les rosquillas, qui n’ont rien à envier aux donuts américains ! Et au Portugal, le pão de ló, une génoise extrêmement moelleuse, dégustée à Pâques et à Noël.

Les desserts de Pâques dans le nord et l’est de l’Europe

En remontant vers le nord de l’Europe, on retrouve en Bulgarie et dans d’autres pays des Balkans, plusieurs déclinaisons du kozunak, une grosse brioche tressée. En Croatie, on déguste la pinca le jour de Pâques au petit-déjeuner, un pain rond sucré. En Pologne, on confectionne le mazurek, un gâteau plat recouvert de noix, de confiture, de chocolat, de meringue… selon l’inspiration du cuisinier ou de la cuisinière ! En Moldavie ou en Roumanie, on prépare la pascã, une tarte briochée fourrée au fromage blanc. Ce dernier ingrédient figure également dans la brioche et le gâteau de la Pâque orthodoxe russe, traditionnellement servis ensemble : le koulitch et la pashka.

Les Finlandais, qui ont aussi leur pasha, disposent en outre sur la table de Pâques le mämmi, une sorte de pudding à base de seigle, parfumé à l’orange. Et puisque l’on évoque le pudding, terminons par nos voisins britanniques et leur Simnel cake : un cake de Pâques aux fruits et à la pâte d’amande.

Et les meilleurs gâteaux de Pâques en France ? Les traditions sont nombreuses, même si elles sont parfois surtout connues dans leur région d’origine : le caccavellu en Corse, la couve en Provence, la galette pacaude en Vendée, le lamala ou Osterlammele en Alsace, un biscuit en forme d’agneau que l’on retrouve également dans certaines régions d’Allemagne…

Nous vous avons ouvert l’appétit ? Découvrez notre sélection de desserts de Pâques, les meilleurs chocolats de Pâques de nos artisans, des idées de confiseries pour Pâques. Ou poursuivez votre exploration des coutumes de Pâques en apprenant pourquoi mange-t-on du chocolat à Pâques ?.

Découvrez également