Les portraits

Restaurant MOSUGO par Mory Sacko aux Nouvelles Tables du Gourmet à Paris

5 min de lecture

Rendez-vous dans le 9e arrondissement de Paris pour déguster le poulet frit mis à l’honneur par MOSUGO, le restaurant street food de Mory Sacko.

« Fried chicken everywhere ! » Ce crédo ne laisse pas de place au doute quant au concept de MOSUGO, le nouveau restaurant comfort food de Mory Sacko. Le chef nous en dit plus sur cette adresse des Nouvelles Tables du Gourmet à Paris qui a fait du poulet frit son protagoniste. 


Mory Sacko ne passe pas inaperçu lorsqu’il fait ses premières armes au Royal Monceau, aux côtés de Nobu Matsushisa ou au Mandarin Oriental en tant que sous-chef de Thierry Marx. En 2020, il ouvre MoSuke, où il fait voyager ses convives de l’Afrique occidentale au Japon, et reçoit rapidement une étoile Michelin.


Lors du confinement, contraint de fermer cette adresse du 14e arrondissement, il réconforte les Parisiens avec une offre de poulet frit et de burgers à emporter. Gros succès, ces petits plats de comfort food sortent désormais des cuisines de MOSUGO, au premier étage des Galeries Lafayette Le Gourmet. Le chef nous en dit plus sur cette offre dans laquelle il a fait mijoter toutes ses influences.

L’interview : Mory Sacko, chef aux multiples influences

Pourquoi MOSUGO et d’où vient le mot MOSUGO ?

Le concept de street food MOSUGO est né pendant le premier confinement. C’est une alliance de mon prénom Mory, du nom Yasuke, le premier samouraï africain du Japon et de « go » qui signifie « à emporter ». J’aime énormément le poulet frit et il était évident pour moi de proposer une offre différente du restaurant gastronomique qui — dans un moment de crise sanitaire où nous étions fermés — soit simple et réconfortante et, à l’image de ma cuisine, à la croisée des influences.

Pourquoi avoir conçu un concept autour du poulet frit ?

Le poulet frit est un plat que j’apprécie énormément ! C’est un produit accessible et dans la recette que je propose, je compose avec les cuisines dont je m’inspire. Chez MOSUGO, la chapelure panko comme le miso contenu dans la mayonnaise, sont un clin d’œil au Japon, où il est de coutume de consommer du poulet frit pour Noël. Le poulet est quant à lui d’origine française et les patates douces qui l’accompagnent sont très utilisées dans la cuisine d’Afrique de l’Ouest.

Vous avez une table étoilée, MoSuke, pourquoi vous lancer dans la street food ?

Je suis un très grand fan de street food [rires] ! Quand j’étais plus jeune, après avoir joué au foot toute la journée, ou même encore maintenant après le service, j’apprécie toujours de manger des recettes simples et généreuses, avec les mains. Il y a un côté régressif, satisfaisant et très amusant. MOSUGO est une offre complémentaire de notre restaurant gastronomique MoSuke, toujours dans une veine créative aux goûts raffinés.

Quelles sont les sources d’inspiration de votre cuisine ?  

Ma cuisine est à l’image du héron, oiseau migrateur symbole de MoSuke puisant ce dont il a besoin sur les territoires qu’il traverse. J’aime marier la cuisine française apprise à l’école et au cours de mes expériences dans des palaces parisiens, l’Afrique de l’Ouest dont mes parents sont originaires et qui a bercé mon enfance, et le Japon, pays dont toute la culture, découverte via les mangas, me passionne et me fascine.

Avez-vous une démarche durable ou RSE ?

Il est nécessaire aujourd’hui en cuisine d’avoir une démarche durable. Nous nous efforçons de travailler avec des produits de qualité pour la quasi totalité d’origine française. Bon, sauf la banane plantain mais le jour où on en trouvera en France, c’est qu’on a eu un gros problème avec le réchauffement climatique [rires]. Pour la vente à emporter, les produits sont emballés dans du papier et du carton recyclables. Nous ne faisons aussi qu’un menu court avec des choix réduits, afin d’éviter tout gaspillage avec une offre trop importante. Moins mais mieux !

Pourquoi avoir choisi de venir vous installer aux Galeries Lafayette ?

C’est une très belle opportunité pour MOSUGO de s’installer au cœur des Galeries Lafayette. Ce lieu prestigieux réunit un grand nombre d’artisans d’exception et de belles tables. C’est l’occasion pour MOSUGO de s’implanter rive droite et de toucher une clientèle vaste et même internationale, qui peut, au gré de ses achats, se poser quelques instants dans un lieu décontracté et élégant pour goûter à une autre cuisine.

Pour terminer votre stand ou marque préféré au Lafayette Gourmet (hors votre stand).

Celui de Pierre Hermé qui me rappelle mes années au Royal Monceau.

Au menu de… MOSUGO Paris par Mory Sacko aux Galeries Lafayette Le Gourmet

Avec sa déco minimaliste faite de bois et de beige et son ambiance décontractée, MOSUGO vous met sur la bonne fréquence pour tester ses recettes « comfort food ». L’arche, déployée dans la salle et dans le graphisme, représente la connexion entre l’Afrique de l’Ouest, la France et le Japon : Mory Sacko annonce la couleur, et les saveurs. 


Ici, voyagez du bout des doigts avec le poulet fermier frit du chef (ou la banane plantain en version veggie), servi avec sauce Bulldog et épices cajun. Ou misez sur l’option Big, un délicieux burger au poulet frit avec mayonnaise au miso et pickles, dans un pain Bretzel moelleux. Accompagnez de patates douces frites, incontournables quand de cuisine d’Afrique occidentale il s’agit, avant de conclure par le très gourmand et presque indécent « brookie », biscuit mi-cookie, mi-brownie. À déguster sur place ou à emporter, au sein des Nouvelles Tables du Gourmet

MOSUGO vous accueille 7 jours sur 7 aux Nouvelles Tables du Gourmet, Paris 9e. Horaires : lundi-samedi de 9 h 30 à 21 h 30 et dimanche de 11 h à 20 h.

Découvrez également